• YouTube
  • Instagram

city guide : 6 jours à marrakech



Me voici pour la 4ème fois à Marrakech.

J’y suis toujours allée l’hiver, en Mars mais, cette fois, après la folie des fêtes de fin d’année, j’ai eu envie de partir quelques jours en janvier.

Et quel meilleur endroit que cette ville, où il fait beau et même chaud, à tout juste 3 heures de vol de la France pour se détendre, se régaler et se dépayser.







Températures à Marrakech pendant mon séjour (Janvier) ☼ :

Journée entre 21 et 25°C

Soirée : - de 10°C



Beaucoup m’ont demandé pourquoi j’aimais cette ville, alors je vais commencer cet article par répondre à cette question :

Les habitants sont tactiles, chaleureux, la ville colorée de nuances de rose, les saveurs épicées, sucrées/salées comme je les aime.

Mais aussi l’ambiance des souks me plait, la beauté des riads...

Enfin, pour faire court, j’adore.







Récit de notre séjour :


Pour ce séjour, nous avions avant tout envie de tester de nouveaux restaurants et de passer une nuit dans le désert d’Agafay.

J’avais également envie de visiter les beaux palais construits à Marrakech.


Nous sommes donc partis de Marseille avec Ryanair et avons décollé à 10H30 pour atterrir 2H50 plus tard.




  • Première journée :


Pour nos 2 premières nuits, nous avons réservé au riad Ksar Kasbah.

Un pure merveille.

La décoration est exactement comme je l’aime ; une très belle piscine, de jolis fauteuils honoré blancs, des vitraux dans les chambres, de superbes terrasses dans les tons orangés, terracotta donnant sur les toits de Marrakech.

La chambre que nous avions, était dans les nuances de jaune, moutarde, naturel, si reposante...

Une belle baignoire ancienne pieds de lion pour parfaire le tout.

Le personnel était adorable, au petit soin, le petit déjeuner parfait.

A savoir que les crêpes milles trous sont vraiment ce dont je raffole, j’étais aux anges.

Nous avons profité de ce premier après midi pour aller nous balader place Jema El Fna puis dans les souks et sommes allés manger dans l’une de nos adresses préférée la terrasse des épices pour déguster notre premier couscous du séjour.

Quand je viens ici, j’ai tendance à m’emballer le premier jour et regrette souvent mes achats.

Sachant que je ne voyage qu’avec un bagage à main, je ne voulais pas trop m’enflammer.

J’ai donc décidé de faire du repérage pour ensuite laisser mûrir mes coups de coeur.

Comme nous avions prévu de changer 3 fois d’hébergement je ne voulais pas non plus me trimballer tous ce que j’avais acheté, mieux valait attendre le dernier jour.




  • Jour 2 :


Le lendemain, nous avions envie de passer un moment de détente nous avons donc réservé un Hammam et gommage du corps à l’hôtel, une merveille !!!!!! Moi qui n’aime pas les massages, c’etait le compromis parfait.

Il était très agréable de pouvoir aller au spa en peignoir, sans pression et être sur place.

Nous avons profité du soleil sur les beds et avons mangé à l’hôtel.

L’après midi, nous sommes allés nous balader dans la ville et avons eu envie de découvrir le célèbre hôtel de La Mamounia.

Pour y entrer, vous ne pouvez pas après 17h, votre tenue sera également évaluée à l’entrée.

Je n’ai pas été déçue de ce lieu, le spa est incroyable, le jardin... Mamama .

Des orangers partout, des bananiers, palmiers mais aussi d’immenses cactus !

Nous sommes passés par le casino et sommes repartis.

En rentrant, nous avions un peu faim, nous avons donc pris quelques Briouates à partager (sorte de samosa triangulaires au fromage, légumes ou viande) et sommes allés nous coucher.

Le lendemain, direction le désert d’Agafay !!!!





  • Jour 3 :


C’est parti pour le dernier petit déjeuner sur la terrasse du Ksar Kasbah, bercé par le chant des oiseaux.

C’est vraiment le souvenir le plus relaxant et plaisant que j’ai de mon séjour.

Entendre tous ces pépiements d’oiseaux. Je n’ai pas l’impression d’en entendre autant en France. Peut être parce que je prends moins le temps d’y prêter attention...

A 12h, une navette est venue nous récupérer pour nous emmener dans le désert où nous avons été très gentiment invités.

Pour vous y rendre vous avez plusieurs possibilités : par vos propres moyens si vous avez loué une voiture, en taxi ou par le biais de la navette, mise à disposition par terre des étoiles.

Comptez environ 75 euros aller retour pour la navette.



C’est parti pour 24h au domaine de terre des étoiles. Et, si je peux vous donner un conseil, faites le !

C’est un havre de paix en plein milieu du désert.

Le camp est auto suffisant et a pour but d’ « inscrire l’éco-tourisme dans le cœur des Hommes, en intelligence et en harmonie totale avec la Nature. »


Nous sommes arrivés un peu avant 13h.

Après le thé de bienvenue, une jeune femme nous a accueilli et nous a fait découvrir les lieux.

D’abord le jardin potager du domaine. Celui ci est bio et a pour but, à court terme de pouvoir nourrir l’intégralité des clients et du personnel de terre des étoiles.

j’ai pu parler avec le chef jardinier qui m’a expliqué son travail au quotidien, l’intérêt d’avoir des chevaux sur le domaine pour utiliser le crottin comme engrais, la pousse sous le foin, et j’ai pu sentir et cueillir tous les légumes qu’il venait de récolter pour le couscous du soir.

Un homme vraiment adorable et plein de connaissances sur son métier.


Ensuite nous avons pu voir les chevaux en plein exercice.

Il ne s’agit ici pas de chevaux de trait ni de travail mais des chevaux que l’on peut monter pour effectuer des balades dans le désert.

(Niveau confirmé conseillé.)

Nous sommes directement allés manger. Il s’agissait d’un menu unique avec des salades marocaines, un couscous au poulet et un dessert au chocolat.

Je leur ai expliqué que je ne mangeais pas de viande. Ils ont tout à fait compris et ont adapté le menu.

Quel plaisir de manger, dans le calme, avec une vue imprenable sur le Désert d’Agafay.

Nous avons profité de l’après midi pour nous promener près de la piscine, dans le jardin, nous sommes allés à la rencontre des dromadaires et avons attendu que le soleil se couche pour savourer les lumières orangées sur les dunes.

Pour le repas du soir, il s’agissait également d’un menu unique, dans une des tentes berbères, éclairé aux chandelles... c’était magique, délicieux. Sans doute le meilleur couscous que j’ai mangé.

Puis, nous sommes allés nous réchauffer auprès du feu, tout en admirant les étoiles.

Et comment vous dire que le plus incroyable de ce séjour à terre des étoiles, a été d’admirer toutes ces étoiles !!!!

Ce ciel étoilé était fou, merveilleux, incroyable..bref, tous les adjectifs possibles et imaginables. L’une des plus belles choses que j’ai pu voir.

Petit détail qui a fait toute la différence c’est la bouillotte qu’un des jeunes hommes du camp est venu nous apporter afin que nous passions une nuit, bien au chaud. C’était siiii agréable.

Le lendemain, elle était encore tiède.

Les nuits sont fraîches à cette période, mais la bouillotte nous a vraiment permis de ne pas avoir froid de la nuit.

En revanche, l’été, il n’est pas possible d’y dormir tellement les températures sont hautes.

Mais vous pouvez bien sûr y passer la journée.




  • Jour 4 :


Direction le petit déjeuner, le meilleur moment de la journée.

Comme nous nous sommes levés tard, nous avons pu manger sur la terrasse au soleil, avec le chant des oiseaux, encore une fois, c’était superbe !

Pendant votre séjour au camp, vous avez la possibilité de faire différentes activités comme du quad, de l’équitation, une balade en dromadaire, vous faire masser, faire des jeux de société.

Mais c’est un endroit qui donne lieu au repos, au calme où l’on profite du moment présent.

D’ailleurs, vous n’avez pas d’accès à internet. Et ça, c’était génial.


C’est déjà l’heure pour nous de quitter ce havre de paix, nous reviendrons !


Après 30 minutes de route, nous voilà de retour en ville.

Et pour ces 3 derniers jours, nous avons séjourné à @monriad.

Un charmant riad, tenu par des Italiens. D’une extrême hospitalité et gentillesse.

Elle nous a expliqué sur le plan les endroits à voir absolument mais aussi le prix que nous devions payer pour faire tel ou tel trajet.

J’ai adoré la verrière, les rideaux blancs volant au vent, et la terrasse avec vue sur les toits de Marrakech.

Nous n’avons pas perdu de temps et sommes partis visiter le palais El Badi.

Construit en 1578, Le palais El Badi, symbole de puissance, était considéré comme un « joyeux de l’art Islamique »

Il a ensuite était démolit sous l’ordre du Sultan alaouite nommé Moulay Ismaïl.

Il aurait réutilisé les matériaux du palais dans la ville de Meknés, qu’il désigna comme capitale de son empire.

Le palais était le lieu d’audiences solennelles et de fêtes. Aujourd’hui, il est encore le berceau de nombreux événements comme le Marrakech du rire organisé par Jamel Debbouze.

L’endroit est vraiment beau, il a d’ailleurs était identifié comme l’une des merveilles du monde.

J’ai été impressionnée par les nids de cigognes surplombant le palais, c’était d’ailleurs la saison, raison pour laquelle nous en avons vu autant.



Direction ensuite la medina, je voulais absolument voir le jardin secret mais malheureusement mon GPS n’en a fait qu’à sa tête et a eu raison de moi. J’avais abandonné l’idée d’y aller.

Mais, par le plus grand des hasards, nous nous sommes retrouvés pile devant ce jardin.

Le Jardin Secret a été la demeure de quelques-unes des plus hautes personnalités politiques du Maroc et de Marrakech.

Le Jardin Secret, que l’on peut aujourd’hui admirer depuis 2016 fait partie de la grande tradition des palais arabo-andalous et marocains.

Il n’y avait pas grand monde quand nous y sommes allé, l’endroit était très agréable, nous avons donc pris un verre sur l’une des 2 terrasses du jardin. Nous n’avions plus envie de partir, mais la pluie a fini par nous chasser.




  • Jour 5 :


Nous avons commencé la journée par le jardin Majorelle. La gérante du riad nous avait conseillé d’y aller dès l’ouverture pour pouvoir profiter du lieu et c’est ce que nous avons fait.

Nous sommes arrivés à 9heures au jardin, il y avait très peu de monde, nous avons vraiment pu profiter du moment. Puis, une heure plus tard, le musée yves Saint Laurent a ouvert ses portes et nous avons pu profiter du musée sans nous précipiter. Nous avons vraiment bien fait d'écouter les conseils du personnel du riad.


Puis nous sommes allés déjeuner au restaurant le +61 tenu par des Australiens au style très épuré par ses touches de marbres, de rose, de vert, de pampa... L’endroit est très beau et se situe dans le quartier un peu plus moderne où se trouvent Zara, Adidas, Jeff de Bruges. Je n’avais jamais vu ce quartier que j’ai moins aimé parce que moins typique mais je pense bénéfique pour l’économie du pays.




  • Jour 6 :


Pour notre dernier jour, nous sommes allés au Beldi Country Club

Il s’agit d’un hotel entouré de jardins verdoyants avec vue sur les montagnes de l'Atlas, avec de magnifiques verrières, bassins, de piscines, de boutiques...

Et se trouve à une vingtaine de minutes du centre de Marrakech.

Vous pouvez manger sur place ou passer la journée au bord de la piscine.


Et désormais, qui dit dernière journée dit achats au souk.

Pour les prix dans les souks, beaucoup m’ont demandé quelle était la règle.

Pour moi, il n’y en a pas. Proposez le prix que vous êtes prêts à dépenser pour cet objet. Et tant pis si vous vous êtes fait « rouler ». Vous aurez aidé ce monsieur à arrondir sa fin de mois et aurez eu la pièce au prix qui vous semblait juste.




Le tourisme autour des animaux :

J’aimerais beaucoup évoquer un sujet qui me tient à coeur.

Je ne cherche en aucun cas à porter de jugement sur qui que se soit. Pauline et moi avons juste la volonté d'exposer notre point de vue, car chaque expérience, avis, conseil nous semble bon à prendre.

Comme par exemple le sujet que nous avons abordé au Canada de respecter les animaux sauvages en veillant à ce qu'ils le restent et en ne s'en approchant pas.




Vous ne le savez peut être pas mais je suis végétarienne depuis plus de 10 ans. Et, outre le fait de ne pas manger d’animaux, j’ai à coeur de veiller au respect du bien être animal.

Certaines personnes m’ont évoqué leur malaise face à tous ces morceaux de viande pendus, à la vue de tous, dans les souks.

Si je dois être tout à fait honnête, cela ne m’a pas vraiment choqué.

Je ne suis pas plus choquée de voir des morceaux de viande dans une vitrine de boucherie ou dans les rayons de supermarché que dans les souks.

Alors effectivement, je peux très bien comprendre le « dégoût » face à l’hygiène, les mouches qui tournent autour...


Je dois dire que je suis plus dérangée de voir les poulets entassés et enfermés dans des cages, au fond de leur étal qu’ils récupèrent et tuent devant le client, à la demande.

Mais, encore une fois ce n’est pas quelque chose qui m’empêche de venir au Maroc.

Nous ne sommes pas dans un pays occidental, ils n’ont pas la même approche du bien être animal ni même le même rapport de « domestication » que nous. Ils ont également d’autres priorités que je comprends et respecte.

Cependant, je souhaiterais aborder un tout autre point : Le tourisme autour des animaux.

Comme vous le savez, partout dans le monde, de nombreux animaux sont exploités au profit du tourisme.

Les éléphants en Asie, les dromadaires au Maghreb, les tigres de cirques en France...


Alors oui, je suis en colère de voir des singes enchainés place Jema El Fna pour que les touristes puissent faire une photo, ou des serpents qu’on vous met autour du cou, sans même vous demander votre accord. Ils sont tous secs, amorphes... J’avoue, ça me met hors de moi et s’il vous plait, n’encouragez jamais ce type d’exploitation.

Surtout qu’une photo de vous avec un singe enchaîné sur l’épaule n’a rien de beau et flatteur.


Mais, quant à la question : peut-on faire du dromadaire 🐪 à Marrakech ? La réponse est compliquée mais plus mitigée.


En effet, chacun fait ce qu’il souhaite. Après tout, pourquoi aurions nous le droit de monter sur un cheval mais pas sur un dromadaire ? C’est la même chose. Non ?

En revanche, soyez vraiment vigilants lorsque vous choisissez la compagnie avec qui vous allez faire la balade.

1. Lisez les avis

2. Si vous connaissez des personnes l’ayant déjà fait, demandez leur leur avis

3. Renseignez vous auprès de l’hôtel ou de locaux avec qui vous avez un bon feeling.

4. OBSERVEZ. Bien que se ne soit pas du 100%, il y a des choses que l’on peut identifier ;

- Ont-ils des blessures ?

- Sont ils maigrent ?

- Ont-ils la possibilité de s’hydrater ou de suffisamment baisser la tête pour brouter lorsqu’ils sont au repos

- Le matériel utilisé sur les animaux est-il en bon état ?

- Le personnel est il attentif ou au contraire, s’agace t-il vite ? Et-il agressif ?


Et le plus important ! Si vous voyez ce genre de choses, que vous avez un mauvais ressenti, il est important de le signaler. Sur leur page google s’ils en ont une, auprès des autorités compétentes, même sur instagram. Sachez que le bouche à oreille est le moyen de communication le plus puissant. Alors, même en informant et convaincant votre entourage, vous agissez pour ces animaux.


Je peux comprendre que les locaux, vivant dans des conditions parfois précaires ne se préoccupent pas du bien être animal alors qu’eux même sont dans un mal être.

Mais il est important de ne pas encourager le profit au dépend de la bienveillance et du respect.

En n’encourageant plus ce type de comportement, ces organismes mettront tout en oeuvre pour reconquérir le coeur des touristes en effectuant les améliorations nécessaires et vitales.


Par exemple, à terre des étoiles, tous les animaux étaient très bien entretenus, respectés ...

Alors dans ce cas, si vous en avez envie, faites le.


Après ce petit aparté je vous souhaite, si vous prévoyez de séjourner à Marrakech, de passer de magnifique vacances !!

Xoxo


Juliette 🍐




Infos pratiques :


  • Les tarifs des différents hébergements.

En effet, nous avons séjourné dans différents lieux aux gammes de prix différentes.





KSAR KASBAH

Pour une nuit avec petit déjeuner comptez 135euros pour une chambre de 3 personnes.

Les + :

La beauté du lieu

Le riad est très grand, on ne se sent pas à l’étroit.

La décoration est faite avec goût

Les différentes terrasses avec une vue sur les Minarets

Le Hammam et la pièce de massage directement sur place : d’ailleurs c’est le meilleur Hammam que j’ai pu faire.

L’odeur de fleur d’oranger qui plane dans le riad.

La baignoire pattes de lions

La gentillesse du personnel

Le petit déjeuner


Les - :

Aucun





TERRE DES ÉTOILES

Comptez environ 280 euros la nuit avec petit déjeuner pour 3 personnes.

Il faudra que vous rajoutiez le transfert aller retour : 75 euros

Les autres repas, les activités si vous souhaitez en faire : Balade à dos de dromadaire, quad, balade à cheval, massage...

Les + :

Le ciel étoilé qui est vraiment incroyable

Le calme qui règne

Les piscines aux airs d’oasis

La décoration

Les lodges qui se fondent parfaitement dans la nature

Le potager qui tend vers un avenir auto suffisant

La gentillesse des gens

Les animaux, en bonne santé, respectés

La proximité et la simplicité du maitre des lieux

Les - :

Attention à bien vous renseigner sur les suppléments à rajouter, l’addition pourrait être salée.

Les activités qui, à mon sens étaient un peu couteuses.



MON RIAD :

Comptez environ 70€ la nuit avec petit déjeuner toujours pour une chambre de 3 personnes.

Les + :

Le plus flagrant pour moi a été la gentillesse de la femme qui nous a accueilli. Elle est tout de suite venue s’assoir avec nous afin de nous expliquer les lieux à voir, ce qu’on souhaitait faire pendant ce séjour...

La possibilité de participer à des cours de cuisine locale.

La beauté des parties communes avec cette verrière au plafond, la terrasse très agréable

Le petit déjeuner est un mix de plats marocains et occidentaux, qui peut plaire aux personnes n’aimant pas trop changer leurs habitudes.

Les - :

Le riad est en rénovation, certaines chambres étaient donc un peu tristounettes mais de ce que j’ai vu de leur instagram, les travaux avancent.




  • Les restaurants que nous avons aimé :






La terrasse des épices :

Une belle ambiance, des serveurs très agréables, un groupe de musique différent tous les soirs et une jolie décoration font que j’aime y retourner.

Le restaurant est ouvert tous les jours, mais celui ci ferme entre 15h30 et 18h30.

Vous pouvez y manger le midi ou le soir et je n’ai pas eu besoin de réserver.

En revanche, en période de forte affluence, je vous conseille de le faire.

❗️pour les végétariens, vous trouverez de quoi manger sans problème.














Le jardin :

Connu pour sa splendide décoration, avec son Zellige vert au sol, écrin de verdure abritant des tortues qui se baladent autour de vous sur la terrasse du Rez de chaussée.

❗️Pas de soucis non plus pour les végétariens.

Le restaurant est également ouvert tous les jours en non stop de 11h à 23h et c’est appréciable.

Le lieu est immense, haut de 3 étages avec de nombreuses salles et terrasses pour manger, il n’y a donc pas besoin de réserver. Pour ma part, je n’ai jamais eu besoin de le faire.




















Le nomad :

Ouvert tous les jours de 12h à 23h, c’est également très pratique.

Situé sur la place des épices avec tous ces marchands de paniers, la terrasse est très agréable.

La nourriture était délicieuse.

❗️veggie friendly aussi.












Le +61 Marrakech :

Les plates, simples et généreux reflètent la grande diversité culturelle de l'Australie, qui mélange les saveurs de la Méditerranée, du Moyen-Orient et de l'Asie du Sud. Les plats sont cuisinés avec des produits de qualité disponibles à Marrakech, en étroite collaboration avec les agriculteurs bio-biologiques locaux. Le restaurant est chic et épuré et a été réalisé par des artisans locaux.

Le serveur du restaurant était si gentil, ce qui a été le gros plus de ce moment.

La nourriture était très bonne. Mais ce n’est pas là bas que vous serez dépaysés mais j’ai adoré.

Vous pouvez y manger du lundi au samedi de midi à 16h ou de 19h à 22h.

❗️Veggie friendly sans problème.














Le Beldi Country Club :

Nous n’y avons pas mangé mais l’endroit est tellement beau que, rien que pour ça, le moment sera agréable.

Vous êtes obligés d’y aller en taxi puisqu’il y a 25 minutes de trajet aller. Comptez environ 15€ la course.






















La Mamounia :

Vous pouvez aller prendre un verre sur la terrasse de l’hôtel. Nous aimons moins cette ambiance guindée, du coup nous ne nous sommes pas posés. Le cadre est néanmoins magnifique.














  • Les horaires et tarifs des spots que nous avons visité :










La Mamounia :

Si vous n’y séjournez pas, vous ne pourrez pas y entrer au delà de 17h.

Comme je le disais, attention à avoir une tenue appropriée, c’est un hôtel très luxueux.

L’entrée est gratuite

📍Avenue Bab Jdid Marrakesh 40040, Maroc























Le palais El Badi :

Le palais ouvre ses portes tous les jours de 9h à 17h et l’entrée est payante.

70 dirhams ce qui fait un peu moins de 7€.

📍Ksibat Nhass, Marrakech 40000, Maroc


















Le Jardin Secret :

Les horaires varient en fonction de la période. Il est donc ouvert tous les jours entre 9h30 et 18h de novembre à Janvier, 18h30 de février à octobre et 19h30 de mars à septembre.

L’entrée est payante, comptez 60 dirhams par personne, le tarif est réduit pour les - de 24 ans.

📍Rue Mouassine 121

Allez y plutôt le matin si vous voulez être plus tranquille

















Le Jardin Majorelle :

Ouvert tous les jours de 8h à 17h30 et 18h de mai à septembre.

L’entrée est de 70 dirhams

Attention, les horaires changent en période de Ramadan.























Le musée Yves Saint Laurent :

Ouvert tous les jours de 10h à 17h30

Le mercredi, le musée ferme ses portes un peu plus tôt.

Les heures d’affluences sont pendant midi.

Les horaires changent également en période de Ramadan.

📍rue Yves Saint Laurent, 40000 Marrakech







Suivez l'actualité

©2020 by Galbo